09 novembre 2004

Orgueil et préjugés

AUSTEN, Jane (1813) Orgueil et préjugés. 369 pages.

Dans ce livre, on passe environ une année en compagnie de la famille Bennett (5 filles et leurs parents) et de leurs nombreux visiteurs, amis, voisins. Le thème central de cette année est les possibilités de mariage des filles aînées, Jane et Elizabeth.

Je ne peux pas ajouter grand-chose qui n'a jamais été dit à ma critique. Tout ce que je peux ajouter, c'est une comparaison : j'ai lu l'an dernier Tess d'Urbervilles de Thomas Hardy et j'avais détesté... La parodie de l'époque était à mon avis très mal faite, l'humour tombait à plat, les femmes étaient toutes sottes, etc. Ici, nous retrouvons encore une époque (à peu près la même que celle d'Hardy) peinte sous le sceau de l'ironie, mais ça flotte! Austen sait diviser le tout : des gens un peu sots et extrêmes, d'autres plus intelligents, tout ça en nous faisant un super portrait des moeurs de l'époque. J'ai été vraiment enchantée et j'ai bien ri à ("Ma parole, Jane sera bientôt une vieille fille, elle qui a presque vingt-trois ans!"). J'ai même dû finir le livre assez tard une nuit tellement l'histoire me prenait.

Ceci étant dit, même si j'ai adoré, je ne pense pas renouveller l'expérience Austen, car j'ai comme l'impression que tous ses livres doivent se ressembler...

Ma note : 4.5/5

Posté par melodie1974 à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Orgueil et préjugés

Nouveau commentaire