10 mai 2004

Vif comme le désir

ESQUIVEL, Laura (2001) Vif comme le désir (traduit du mexicain Tan veloz como el deseo). 209 pages. Lluvia prend soin de son père, ancien télégraphiste atteint du Parkinson, et essaie de comprendre la relation fièvreuse qu'ont entretenue ses parents, relation qui les a unis et séparés aussi. Je m'attendais à un livre un peu surréaliste, comme Chocolat amer, mais nous avons plutôt affaire à un petit roman hommage. Le père d'Esquivel a effectivement été télégraphiste au Mexique au début du siècle et c'est avec un amour évident... [Lire la suite]
Posté par melodie1974 à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]