20 octobre 2003

Blackberry Wine

HARRIS, Joanne (2000) Blackberry Wine. 334 pages.

Quatrième de couverture
Le temps de trois merveilleux étés passés chez ses grands-parents, le jeune Jay Mackintosh a rencontré un homme très mystérieux: Joe. Ce personnage énigmatique transformait la réalité en une fête exubérante. Surtout, il fabriquait un vin particulier dont chaque gorgée était un élixir magique. Joe a disparu, et cet univers s'est soudainement évanoui. C'était il y a quinze ans mais son souvenir le hante encore.
Depuis, Jay est devenu un écrivain célèbre. Mais, en panne d'inspiration, il s'adonne volontiers à la boisson, jusqu'au jour où une annonce immobilière le conduit sur les traces de son passé. Le château à vendre ressemble étrangement à un lieu que lui avait décrit son ami.
_________________________________________
Comment ne pas aimer un livre dont le premier chapitre est narré par une bouteille de vin ? Blackberry Wine
est un livre vraiment étrange, pas tant par son histoire que par son atmosphère un peu magique. J'ai l'impression qu'il se rattache de près à Cinq quartiers d'orange.

Jay est un auteur n'ayant eu qu'un seul succès, et ce, à un très jeune âge. Depuis, il se cherche, jusqu'au jour où il trouve dans sa cave une bouteille de vin ayant été faite par son vieil ami Joe de Pog Hill Lane (en campagne anglaise). Il la boit et tout d'un coup, il se remémore les étés passés en compagnie de Joe alors qu'il était adolescent, les étés qui furent en fait la source d'inspiration pour son seul et unique livre. Cette révélation l'amènera à Lansquenet, petite village du sud de la France (en fait le même village que dans Chocolat). Il y achète une maison et se remet à écrire. Au début, les villageois se méfient de lui, mais peu à peu, ils s'apprivoisent mutuellement, même Marise d'Api, la mystérieuse voisine.

Première impression : ça prend du temps à embarquer dans l'histoire. Mais quand on persévère, ça en vaut la peine. Le livre est rempli de référence à la nourriture, surtout les fruits. Nous avons aussi droit à un peu de magie pour égayer le quotidien, rien de trop "flyé" qui rendrait le tout inimaginable, juste assez. J'ai trouvé vraiment mignon aussi le fait que l'histoire se déroule dans le même village que Chocolat, car nous retrouvons des personnages que nous avons connus soit en lisant le livre ou en voyant le film.

Ma seule critique est que jusqu'à la page 175, il y a un va et vient trop fréquent entre le présent et le passé: un chapitre se déroule en 1999, à Londres ou à Lansquenet, un chapitre se passe à Pog Hill Lane (où Joe habite) en 1975,1976,1977 et ainsi de suite. Ce sont tous de très petits chapitres (de 3 à 7 pages), mais on voyage trop vite entre le présent et le passé, sans avoir le temps d'assimiler les lieux et les personages.

Ma note, un 3.9/5. C'est un bon livre que je ne regrette pas d'avoir lu et je vais aussi lire les autres livres de Joanne Harris, mais il faut être prêt à embarquer dans son rythme.

Posté par melodie1974 à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Blackberry Wine

Nouveau commentaire